Smart newbie: La ringardisation intelligente

L’uberisation semblait, encore il y a peu, être le modèle de développement phare de la troisième révolution industrielle. C’était pourtant la petite fuite qui annonçait un torrent qui devrait être la grande tendance de fond des prochaines années. L’uberisation, cela consistait à prendre une profession sans compétence numérique, et à apporter une couche d’applications et de réseau pour développer de manière exponentielle son marché tout en lui rognant ses marges. Les taxis uberisés par Uber, Chauffeur Privé…, les hotels uberisés par Booking.com, Airbnb…, ont occupé les esprits, les pitchs concours à start-ups et les frayeurs des conservateurs. Mais il s’agit là d’un peu de scotch décoratif sur ce qui est vraiment en train de se passer : Le smart newbie (le novice intelligent) ou la ringardisation intelligente.

Comment cela marche-t-il?

La ringardisation intelligente nécessite deux ingrédients:

  • Le premier est un groupe installé – pas forcément une entreprise, comme nous allons le voir – qui considère son activité comme régalienne, pérenne, indépassable et tellement inaccessible qu’il a développé des réflexes et des rituels complexes et onéreux (normes, procédures, protocoles, lois, constitutions)
  • Le second est un petit groupe de personnes ayant une capacité à apprendre très efficace, sachant manipuler les données et capable d’exploiter les publications, souvent scientifiques, disponibles de manière ouverte.

En moins d’un an ou deux, le petit groupe de novices, sans aucune connaissance préalable, dépasse le premier groupe et le ringardise.

Cette ringardisation intelligente est possible uniquement parce que le savoir est désormais disponible pour tous ceux qui veulent s’en servir. En fait, il est aisé d’acquérir à partir des resources disponibles n’importe quel savoir (wikipedia, google scholar, MOOC…) pour un coût quasi nul. Mieux ces cours sont de bien meilleure qualité que ceux disponibles localement. Essayez de suivre un de ces cours sur un sujet que vous avez mal compris à l’université ou au lycée mais fait par un professeur de Harvard, l’expérience est… saisissante et excellente pour l’autosatisfaction. Immédiatement, on comprend tout.

L’exemple le plus emblématique demeure la NASA. Qui, il y a 5 ans, pensait que le lancement d’une fusée était accessible à un novice? Pire, que ces fusées seraient moins chères, et plus performantes. C’est pourtant ce qu’a fait SpaceX, fondée par des gens totalement hors du domaine de la propulsion spatiale (Paypal). Dans son interview TED, Elon Musk indique qu’il a, pour réussir SpaceX, dû revenir au fond scientifique pour se rendre compte que ce qui coutait n’était point tant le carburant que les étages de fusée perdus à chaque fois. En utilisant les progrès des IA, il a pu faire développer des modules récupérables. Non seulement SpaceX a ringardisé la NASA mais elle a très rapidement dépassé l’état de l’art.

Qui est en train de se faire smart-ringardiser?

Un point commun des smart-ringardisés, c’est qu’ils ne prennent jamais conscience de ce qui se passe, même bien après que les smart newbies leur ait mangé leur marché. Leur incrédulité perdurent très longtemps. Voici quelques exemples:

  • Le groupe smart-ringardisé n’est pas forcément une entreprise. Par exemple, les quatre partis fondés sur les idéologies de la seconde révolution industrielle se sont fait sortir du marché en moins d’un an par En Marche sans qu’à aucun moment ils n’y aient cru (et sans doute n’y croient-ils pas encore tant ils désignent avec mépris cette « société civile » qui les a remplacé)
  • La Nasa qui s’est fait smart-ringardisé par SpaceX
  • Les constructeurs automobiles en passe de se faire smart-ringardiser par Tesla, Google Car et Apple (gros marché donc grosse concurrence)
  • Les banques de détail en souffrance outre Rhin en raison de la smart-ringardisation par N26 qui a, en six mois, débauché 25000 clients des banques traditionnelles sans aucun marketing (300000 en mars 2017)
  • Les formations académiques en informatique, qui sont ringardisées par l’Ecole 42 et son modèle de formation/autoformation qui lui a permis de devenir cette année la meilleure école de codage du monde

Aucune de ces smart-ringardisations n’a été faite par des gens « du métier » mais par des novices dotés d’une grande capacité d’apprentissage.

A qui le tour?

Si la smart-ringardisation des professionnels de la politique française demeurera sans doute un des faits historiques de cette tendance de fond, la liste des secteurs qui vont bénéficier de la troisième révolution industrielle sera longue. Voici quelques domaines à surveiller:

Secteur Activité Smart Newbie
Energie Production d’énergie smartgrid SolarCity
Médecine Médecine personnalisée 23andme
Mécanique Impression 3D shapeway
Agriculture Protéines végétales
Universités Modèles d’autoformation/IT 42 et Khan

Une conclusion en forme d’aventure

Lors de la première révolution industrielle, la révolte des ouvriers tisserands à Lyon (révolte des canuts) – qui les a vus jeter des sabots dans les métiers à tisser inventant par là-même le mot « sabotage »- les résistances ont été nombreuses et inutiles. Aujourd’hui aussi, il y aura des choix de sabotages, même si les saboteurs feraient bien mieux d’apprendre que de casser. Nous sommes au quart du cycle moyen d’une révolution industrielle (27 ans en 2017) et les bénéfices commencent à se faire sentir pour tout le monde, même si certains ne s’en rendent pas compte. Il est en effet impossible pour la plupart de se rendre compte combien leur espérance de vie, leur prospérité future, celle de leurs héritiers sont impactées dans le présent. Beaucoup ont cru que la révolution industrielle actuelle était celle du numérique. Rien n’est plus faux. Le numérique est juste un outil au service de l’intelligence. C’est bien dans tous les autres domaines, industriels, agricoles, que la troisième révolution industrielle va s’amplifier. La culture est toujours la clef et, pendant que les fleurons de la seconde révolution industrielle lorgnent enfin sur leurs smartphones, des novices malins ont depuis longtemps levé les yeux de leurs écrans pour construire le futur.

 

 

Quelques ressources en relation

Télécharger cet article au format PDF ou ePub