RDMscholar: des références pour la créativité et l’innovation

fill / Pixabay

Sans doute connaissez-vous l’excellent Google Scholar qui permet de rechercher gratuitement des publications « de référence » gratuitement. Pour ceux qui ont autrefois dû payer des sommes conséquentes pour consulter des bases professionnelles, ce service est une bénédiction. Toutefois, il produit tellement de données que les états de l’art sont longs et le tri ardu. Lorsque l’on doit défricher un domaine, il n’est pas forcément nécessaire d’en avoir autant. RDM scholar propose environ 560000 références « peer-reviewed », de 1629 à 2016, qui ont été extraites des articles de wikipedia et réanalysées pour en reconstruire des champs de recherche.


Objectif

La base de données comprend le titre, le nom des auteurs, l’année, le nombre de citations et un lien vers l’éditeur. 1287 éditeurs sont représentés.


Les articles produits ont une distribution exponentielle, mais ne sont souvent cités que quelques fois.

Comment utiliser RDM scholar?

La base de données a été initialement développée pour les applications de machine learning de R&D Médiation. Toutefois, le petit moteur de recherche proposé permet également une utilisation en séance de créativité car on trouve souvent des points de vue inattendus.

L’interrogation peut se faire de deux manière:

  • La manière classique consiste à entre un mot dans le champ de recherche (en anglais)
  • La seconde est d’y entrer une « expression régulière« .

Par exemple, une recherche avec ‘cat’ donnera 305 articles de 1929 à 2011 sur le chat. Si on veut ceux qui parlent aussi des chats, il faut entrer la regex ‘cat[s]?’ qui en donnera 586. Quelques autres exemples:

Regex Résultat
^cat[s]? tous les articles dont le titre commence par cat ou cats
cat[s]$ tous les articles qui finissent par cat ou cats
(cat[s]?|dog[s]?)$ tous les articles dont le titre se termine par cat, cats, dog ou dogs
.*ethan.* les articles qui contiennent ethan
ethan.l les articles qui parlent d’éthanol ou d’éthanal

Qu’est-ce qu’un article peer-reviewed ?

Le processus classique de publication comprend, contrairement à ce que l’on peut trouver sur le web à l’exception notable de Wikipedia, un processus de relecture par des gens qualifiés qui autorisent ou non la publication. Cela ne signifie pas que tout ce qui n’est pas « reviewed » est forcément mauvais, ni que ce qui l’est est forcément bon, mais il s’agit d’un filtre assez performant. N’oublions pas : Un avis sans référence est une opinion!

 

Télécharger cet article au format PDF ou ePub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *