Les intelligences artificielles comprennent-elles quelque chose?

GDJ / Pixabay

Parmi les détracteurs de l’intelligence artificielle, il y a ceux qui pensent qu’elle ne comprend pas ce qu’elle dit. Elle ne ferait que calculer sans savoir le sens des mots. Une récente découverte vient contredire les sceptiques, et perturber les philosophes. Nous avons refait l’expérience et nous vous livrons ici quelques exemples troublants.

Google a récemment publié un gros fichier de 4 Go, word2vec[1], qui contient un réseau de neurones bicouche préentrainé. Il transforme des mots en vecteurs, dans un espace à 300 dimensions, plus facile à utiliser que des matrices à millions de dimensions qui seraient nécessaires à l’analyse du langage.

Un chercheur a découvert que si on ajoutait ou soustrayait ces vecteurs, opération accessible à tout lycéen, on obtenait des informations étonnantes. Il est ainsi possible de prendre le mot ‘roi’ de lui soustraire le mot ‘homme’, de lui ajouter le mot ‘femme’ et on obtient alors ‘reine’:

king – man + woman = queen

Tout ce passe comme si le réseau de neurones avait pu comprendre que ‘roi-homme’ représentait un monarque qui, s’il devenait femme, serait une reine.

L’exemple du roi est fréquemment donné sur les articles publiés[2]. Nous avons réimplémenté cette expérience et voici quelques équations étranges – et parfois amusantes – que nous avons obtenues:

Equation similarité alternatives
France – Paris + Rome = Italie 0.52 -
France – nord + sud = Espagne 0.62 -
homme – force = garçon 0.40 femme; voleur; schizophrène; adolescent; motocycliste
professeur – connaissance = assistant professeur 0.49 doctorant; sociologue; psychologue
plage – mer = côte 0.36 vacances
innovation – argent = excellence opérationnelle 0.41 inventeur; innovation technologique
France + innovation = Europe 0.50 technologie; industrie
homme + amour = horrible dérangé 0.55 femme; gars;
amour + innovation = créativité 0.61 passion; esprit entrepreneurial; gratification immédiate

Au delà du caractère extrêmement prometteur de cette technologie (traduction, analyse du sens, résumé des textes…), cet exemple montre le caractère accessible du sens des mots, et à court terme des phrases, pour une IA. Cela met également en lumière le caractère combinatoire du langage et du sens, ainsi que l’analogie avec le développement du cerveau.

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Word2vec

[2] https://www.distilled.net/resources/a-beginners-guide-to-word2vec-aka-whats-the-opposite-of-canada/

 

Télécharger cet article au format PDF ou ePub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *